mardi 31 mai 2011

Préparation du support de l'isolant sous dalle

Aujourd'hui, les maçons ont préparé le sol pour la pose de l'isolant sous dalle.
Pour cela ils ont disposé 15cm de sable pour niveler la surface. L'isolant faisant 10cm d'épaisseur, il affleurera le sommet des parpaings qui font 25cm de haut. Une membrane étanche le recouvrira puis la dalle sera coulée directement dessus.

Déchargement du sable entre les parpaings.
Étalage du sable.

Lissage du sable. Il ne faudra pas que les chats marchent dessus !
Entre temps, les gaines et canalisations on été passées dans le rang de parpaings.
la canalisation reliant toutes les sorties d'eaux usées et WC fera le tour de la dalle et ne passe jamais dessous. En cas de souci, c'est bien plus simple de creuser un peu que de détruire la maison... La pente est calculée pour l'évacuation à au moins 1cm/m.

En rouge, la grosse pour l'alimentation électrique. La petite pour le câble de terre.
En vert le téléphone (deux gaines recommandées par France Télécom).
Sortie d'eaux usées de la buanderie en PVC 100mm et arrivée d'eau potable en gaine pour ensuite passer le tuyau en polyéthylène (plymouth).

Une autre sortie d'eaux usées de la buanderie qui servira si j'y mets un cabinet de douche dans un premier temps.

Sortie d'eaux usées de la cuisine (évier, lave vaisselle).

Sortie des toilettes.

C'est pas mal comme bac à sable, non ?
Les socles des poteaux qui n'avaient pas pu être faits la première fois faute de béton dans la toupie ont été faits à la bétonnière.
Socle du poteau sur semelle.

lundi 30 mai 2011

Pose des parpaings de support de la dalle

La semelle est coulée depuis vendredi et a eu le temps de sécher.
La semelle filante terminée.
Les maçons sont de retour pour poser le rang de parpaings qui servira de support à la dalle.

Juste un petit souci, en faisant son marquage sur la semelle pour le positionnement des parpaings, le maçon s'est aperçu que la semelle (et donc la fouille) n'avait pas été implantée correctement. On a un décalage de 10cm et les angles de la partie salon ne sont pas droits. Il faut donc rattraper. Après revérification et passage de leur chef, on décide donc de déplacer la maison de 10cm afin que tout soit bien sur la semelle et de permettre de corriger les angles. Ça ne changera pas grand chose et au moins on est certains que la dalle reposera correctement sur la semelle.
Les premiers parpaings sont posés.

Ça avance pas mal !

Et voilà le rang de parpaings terminé. Le maçon termine les derniers joints.
Prochaines étapes : remblais au centre avec du cailloux puis du sable, pose du coffrage, de l'isolant et ferraillage avant coulage de la dalle.

jeudi 26 mai 2011

Semelle de fondations

Aujourd'hui, grand jour, c'est le coulage des semelles de fondations en béton.
Après toute la journée à poser les fers à béton, la toupie a déversé le béton dans les tranchées.
Fers à béton posés et liés entre eux.

La toupie déverse le béton. Les maçons le tirent au râteau.
Pour rallonger la sortie de la toupie, un tuyau PVC est utilisé.
De façon prévisible, sous le poids, il casse au milieu des travaux...
Le béton est fini de couler et tiré au râteau. Le maçon le tire à la règle pour lisser.

Il en manquait un peu, donc pas de quoi faire les trois semelles des poteaux. Apparemment ça a été commandé trop juste, la toupie a livré ce qui avait été prévu par les maçons. Peu importe, les maçons vont revenir avec une bétonnière pour terminer. Mais c'est quand même dommage, à un mètre cube près à mon avis ça le faisait alors que là ça leur fait du boulot en plus.

Lundi on monte donc normalement les deux rangs d’agglos sur la semelle, puis remblais au milieu et ensuite le film de Polyane, l'isolant puis ferraillage de la dalle, passage des conduites et gaines et coulage.

mardi 24 mai 2011

Terrassement terminé !

Hier le terrassier est venu voir le terrain et aujourd'hui il est revenu avec une pelleteuse pour terrasser les fondations.
Après avoir été rechercher la pelleteuse sur le chantier voisin, les travaux ont pu commencer. Ils se sont trompés en la livrant car il y a un autre chantier dans la même rue. Je me doutais qu'on me ferait le coup, c'était trop évident. J'avais pourtant bien précisé d'y faire attention et de livrer au bon numéro... Mais bon.
Premiers coups de pelle.

Régulièrement il faut vérifier la profondeur des fouilles avec un niveau laser.

La "bonne" terre est placée au fond pour le futur potager. Le remblais (calcaire) est tassé devant sur toute la surface de la future zone de stationnement.
À midi, en deux heures de travail, la surface principale est faite. Il ne restait plus que les tranchées pour les murets de fondations et les poteaux à creuser. Celles-ci n'avaient pas été indiquées au terrassier qu'il a fallu que je persuade de téléphoner pour vérifier. Heureusement que j'étais là, sinon on aurait eu l'air fin sans fondations. Un marquage a donc été refait en début d'après-midi pour préciser ces tranchées.

Pendant ce temps, nous avons planté la tente pour profiter du spectacle tranquillement et faire une petite sieste après le casse-croute. À l'ombre avec les chants des petits oiseaux et le bourdonnement de la pelleteuse.

Enfin, après quelques coups de pelle, vers 16h30, ça donne ça :

Vue panoramique des fouilles depuis un des tas de terre.
Plus deux gros tas de terre dont un de "bonne" terre que je vais étaler pour mon potager et un un peu plus caillouteux que je garde déjà pour remblayer les fouilles des fondations et ce qui restera on verra bien...

Il ne reste plus qu'à monter les fondations et couler la dalle, normalement cela sera terminé vendredi. Ensuite séchage de la dalle puis montage de la maison en juillet.

lundi 23 mai 2011

Broyage du tas de végétaux

Broyeur thermique professionnel loué chez Bleu Blanc à Falaise.

J'ai trouvé la solution pour me débarrasser des branchages que j'ai coupés sur le terrain. Deux bouleaux, deux noisetiers, une bonne dizaine de thuyas, une trentaine de petits pommiers. Je voulais en faire du BRF (bois rameaux fragmenté) pour couvrir le jardin. J'ai réfléchi longuement avant de savoir si je devais acheter ou louer un broyeur. Finalement entre un petit broyeur électrique à 300€ et une location d'un broyeur pro à 120€ la demi-journée, vu le travail fait par le broyeur pro, j'ai bien fait de le louer. J'ai broyé environ 3 mètres cubes de BRF en quatre heures chrono. Soit 750L à l'heure alors que les broyeurs électriques annoncent 170L à l'heure. En plus, on peut y mettre des arbres entiers alors que les petits broyeurs n'acceptent pas plus de 4cm de diamètre. Là je suis monté à 12 ou 13cm. Des troncs. En plus, pas besoin de se fatiguer à chercher dans quel sens on les rentre, il y a un tapis d'entraînement hyper efficace. Après avoir pris le coup de main, je lançais directement les branches dans le broyeur depuis le tas et elles étaient broyées avant même que j'ai eu le temps d'en attraper une nouvelle. Au niveau consommation d'essence on est à un peu plus d'un litre à l'heure.

samedi 21 mai 2011

Arrachage des poteaux et souches

Panique ! Ils viennent lundi, plus tôt que prévu (tant mieux), pour terrasser et les poteaux et souches sont toujours là !
Heureusement, notre terrassier, celui qui a fait l'entrée, est réactif. En une matinée c'est fait avec le tracto-pelle.

vendredi 20 mai 2011

Maçonnerie de nuit...

Dans l'urgence nous avons fini de couler le béton pour les murets de soutènement sur les deux côtés de l'entrée.
Dès qu'on a su qu'ils venaient plus tôt que prévu, lundi, pour terrasser et que nous devions débarrasser le plancher, nous avons décidé de finir la maçonnerie avant la nuit.
Nous avons réussi à finir vers 22h, juste avant la nuit, pour décoffrer dimanche.
Le muret de soutien du mur du voisin...
Le chemin avec les deux murets de chaque côté.

Positionnement de la maison

Le marquage a été fait au sol pour placer la maison. Des piquets ont été posés à chaque angle. Lundi, les terrassiers viennent creuser les fouilles.
Marquages au sol à la bombe fluo.

jeudi 5 mai 2011

Suite des travaux de l'entrée

Aujourd'hui, lissage du remblais.

Ça y est, l'entrée est terminée pour le moment !


Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre que ça se tasse avec les engins qui vont y passer et on fera un gravier de propreté à la fin des travaux.

lundi 2 mai 2011

Démarrage des travaux de l'entrée

C'est parti, les travaux de terrassement de l'entrée sont bien avancés. C'est l'entreprise Lenoble qui réalise tout ça.
Terrassement de l'entrée et tranchée technique

On en a profité pour passer les gaines d'eau, électricité, téléphone et le tout à l'égout.



Passage des gaines dans la tranchée
Chambre de tirage des gaines électriques et téléphone et regard pour l'eau

Pas trop de soucis à part que le mur sur la limite semble ne pas tenir sur grand chose... Je vais devoir faire un petit muret de soutènement sinon ça risque de basculer.
Le mur est juste posé sur la terre !


Le tout à l'égout en réserve. Il sera rejoint par la canalisation qui viendra de la maison. Le tuyau vertical est juste là pour repérer la canalisation et empêcher les cailloux de la boucher.


Recouvrement avec du caillou de remblais (calcaire) après la pose du géotextile qui évite la repousse des mauvaises herbes.

Étalage du remblais. Il reste ensuite 10cm de tout venant de gros calibre à mettre et ensuite quand les travaux de la maison seront finis, on aura une couche de gravier de finition.
Sinon, la composition du terrain confirme bien qu'il n'y aura aucun souci pour la maison, c'est de la bonne terre végétale sur 50cm et ensuite du calcaire. Parfait pour les fondations.