vendredi 28 septembre 2012

Fuites, suite...

Aujourd'hui l'expert de l'assurance de BoisainBio'z Habitat (la boite qui a fait faillite, souvenez vous) est passé voir les fuites.
TEC Etanchéité était également présent.

Si l'absence de pare-pluie est manifeste et probablement un facteur aggravant des fuites, elle n'est cependant probablement pas la seule cause.
TEC va donc engager une société d'expertise afin de vérifier l'étanchéité de ses membranes et couvertines sur les terrasses. Si ces parties ne sont pas en cause, cela viendra donc du reste, donc de BoisainBio'z Habitat et sera à prendre en charge par leur décennale.

On n'est donc pas encore fixés sur la cause exacte, même si de mon côté j'ai des doutes sur deux parties, la gouttière et le pare-pluie (ou plutôt son absence).
Les tests vont être faits avec des colorants qui réagissent aux UV et on saura exactement la source de la fuite. Il restera encore à déterminer le trajet de l'eau, afin de bien voir toutes les parties impliquées. On est là dans des histoires de détection de responsabilités.

Seul bémol, si malgré tout on en arrive à la nécessité de mettre un vrai pare-pluie, il est évident que l'assurance ne prendra en charge que la mise en place d'un pare pluie sur les parties impactées et ne fera pas de préventif. Il faudra donc éventuellement attendre un nouveau sinistre ailleurs sur la maison pour pouvoir déclencher une intervention sur une autre partie. C'est débile, mais c'est comme ça...

Le reste des mal-façons sur le bardage sera évalué dans un second temps. L'expert conseille en effet avant tout de se concentrer sur ces infiltrations, les soucis esthétiques ne provoquant pas de dégâts seront à traiter ultérieurement.

vendredi 21 septembre 2012

Consommation electrique

Comme promis, je commence à faire des retours réguliers sur la consommation de la maison.

Après un démarrage difficile l'hiver dernier ( car il faisait -12°C et nous n'avions pas encore connecté le poêle à bois, ce qui nous obligeait à chauffer avec un appoint électrique de 5kW), la consommation s'est stabilisée depuis fin février.
On est donc, en extrapolant sur une année entière, aux environs de 20kW/h/m²/an soit une consommation électrique annuelle estimée à 2700kW/h.
Cette extrapolation reste donc à vérifier.

Consommation électrique au 21 septembre 2012
La consommation électrique comprend :
  • L'éclairage (encore trop peu en basse conso);
  • Le lave-linge (neuf);
  • Le lave vaisselle (neuf);
  • Le frigo (2 ans);
  • La VMC double flux (neuve, puissance environ 70W en continu);
  • Le chauffe-eau thermodynamique (neuf, puissance environ 400W par intermittence);
  • Le four (neuf);
  • le micro-ondes (2 ans);
  • Les divers accessoires de cuisine tels que bouilloire, cafetière, grille pain, robot;
  • Le matériel multimédia.
La prochaine étape sera, à moyen terme, de connaître la consommation par type d'appareil afin de détecter ceux qui consomment trop, de remplacer toutes les halogènes par des leds (mais j’attends de trouver la bonne température).