jeudi 26 mai 2011

Semelle de fondations

Aujourd'hui, grand jour, c'est le coulage des semelles de fondations en béton.
Après toute la journée à poser les fers à béton, la toupie a déversé le béton dans les tranchées.
Fers à béton posés et liés entre eux.

La toupie déverse le béton. Les maçons le tirent au râteau.
Pour rallonger la sortie de la toupie, un tuyau PVC est utilisé.
De façon prévisible, sous le poids, il casse au milieu des travaux...
Le béton est fini de couler et tiré au râteau. Le maçon le tire à la règle pour lisser.

Il en manquait un peu, donc pas de quoi faire les trois semelles des poteaux. Apparemment ça a été commandé trop juste, la toupie a livré ce qui avait été prévu par les maçons. Peu importe, les maçons vont revenir avec une bétonnière pour terminer. Mais c'est quand même dommage, à un mètre cube près à mon avis ça le faisait alors que là ça leur fait du boulot en plus.

Lundi on monte donc normalement les deux rangs d’agglos sur la semelle, puis remblais au milieu et ensuite le film de Polyane, l'isolant puis ferraillage de la dalle, passage des conduites et gaines et coulage.

5 commentaires:

  1. C'est parti!
    Question : vu que tu fais un hérisson, pourquoi ne pas avoir isolé dessous (et en périphérie) pour profiter de l'inertie du remblai?

    RépondreSupprimer
  2. Très bonne question, merci de l'avoir posée...
    Je vais en parler avec le maçon et je te dis ça.

    RépondreSupprimer
  3. La réponse du maçon : "ça ne se fait pas". Je n'ai pas plus d'informations...

    De plus on aura en définitive une dalle de 18cm d'épaisseur, l'inertie sera déjà assez importante. Elle sera un peu plus épaisse que prévue pour rattraper les 2cm de hauteur manquants sur la semelle pour laquelle il n'y avait pas assez de béton... finalement c'est pas plus mal.

    RépondreSupprimer
  4. Ouais, il aurait plutôt du dire : "je ne sais pas faire"...Je suis sur qu'il ne sait même pas ce qu'est l'inertie et ce que cela apporte à une MOB.
    Un lien pour l'exemple : http://www.triskeline.fr/blog/2010/05/herisson-terre-plein-1/
    Pour ce genre de construction il faut vraiment se battre avec les artisans pour faire accepter ce que l'on souhaite obtenir (ou avoir la chance de tomber sur quelqu'un sur la meme longueur d'onde que nous). Tu aurais vu la tête de mon maçon quand je lui ai décrit ma mob et son isolation...
    Ceci dit, pour l'inertie, c'est vrai que 18 cm c'est déjà bien (s'il y a une islolation périphérique).

    RépondreSupprimer
  5. Je ne pense pas qu'il ne saurait pas faire, à mon avis c'est surtout une question d'habitude. C'est leur façon de faire les dalles. À la limite je préfère qu'ils fassent bien ce qu'ils ont l'habitude de faire, plutôt que d'expérimenter des choses inhabituelles, peut être plus performantes, mais qui peuvent être mal réalisées si on a pas l'habitude.

    Après il faut voir aussi qu'on aura également de l'inertie par le haut car nous allons poser une toiture végétale avec entre 8 et 16cm de substrat.

    Et puis de toute façon c'est fait, c'est parti. Par contre, je penserai à vous donner un retour d'expérience au bout de la première année sur cette histoire d'inertie et de confort de la dalle, promis.

    RépondreSupprimer

IMPORTANT :
Les commentaires anonymes ne seront pas publiés et seront supprimés.
Indiquez au minimum un nom (votre pseudo, votre vrai nom ou celui de votre société par exemple) et éventuellement une URL si vous avez un site.
Merci.
Nicolas.