jeudi 23 décembre 2010

Le prêt MEN tombe à l'eau

Aujourd'hui, lors d'une conversation avec mon père, celui-ci nous apprend que le prêt "MEN" (Ministère de l'Éducation Nationale) de 30000€ à taux zéro se termine en 2011.

Vent de panique...

On vérifie l'information, fin le 2 février 2011. Il faut donc qu'on ait une proposition de la part de la Banque Postale et qu'on l'accepte avant cette date.

Nous prenons contact directement avec la Banque Postale qui est mandatée pour faire ce prêt afin de caler un rendez-vous au plus tôt.
La "spécialiste" n'est même pas au courant que ce prêt se termine. Décidément, la Banque Postale mérite sa réputation...

On la rencontre début janvier, il y a le feu !

mercredi 15 décembre 2010

Le prêt à taux zéro devient prêt à taux zéro plus mais donne moins sauf aux riches

Le prêt à taux zéro (PTZ) devient prêt à taux zéro plus (PTZ+).
Merci président ! Quelle belle embrouille. Plus de gens auront le droit au prêt à taux zéro qu'ils disent. Comme toujours avec ce gouvernement, après analyse, y'a arnaque.

En termes financiers, ils ont augmenté l'assiette, mais réduit le plafond.
Traduction, plus de gens y ont droit mais globalement ils ont droit à moins.

Surtout la répartition se fait désormais par zones pour favoriser les investissements dans les villes.

Sauf que nous on y avait déjà le droit et donc on voit notre PTZ de 32500€ réduit en un PTZ+ de 23700€. Super ! Comment perdre 8800€ !

Par contre, les riches parisiens de Neuilly peuvent désormais bénéficier de ce PTZ+ pour acheter leur hôtel particulier alors que leurs conditions de revenus ne le leur permettait pas avant. (Par exemple, pour un bien à 1000000€ si vous avez un revenu de 500000€ annuel et un apport de 500000€ vous pouvez bénéficier de 8000€ à taux zéro quand même. C'est rien sur le budget, mais avec ces ressources, ils ne devraient rien avoir du tout !)

Un exemple plus proche de nous, quelqu'un avec les même revenus, le même nombre d'enfants et le même projet que nous mais dans le 17ème arrondissement de Paris aura 71000€ à taux zéro.



Trouvez l'erreur. Qui va aller construire dans le 17ème à votre avis ? La femme de ménage ? Elle a un terrain à combien ?

Bref, j'arrête d'écrire avant de tomber dans l'insulte à l'institution présidentielle...

mardi 14 décembre 2010

Le permis de construire

Ce matin je viens de finir mon dossier de permis de construire.
Ça commence à devenir une mauvaise habitude ces nuits blanches à faire des plans.
J'y suis depuis trois semaines chaque soir et voilà. C'est fini.

Merci au logiciel Architecte 3D, à Google Sketchup et à Gimp !
Je le dépose ce matin car demain la responsable urbanisme n'est pas là et même si je peux faire le dépôt, elle n'aura pas l'occasion de vérifier si le dossier est bien complet.

Quelques vues des documents joints à la demande de permis, les PCMI 3, 5 et 6. (Je ne mets pas les 1,2 4, 7, 8 et 21 car ça n'a pas d'intérêt visuel. Si vous les voulez, écrivez-moi !)

PCMI 3, vues en coupe du terrain et de la construction

PCMI 5 (page 1), façades N-O et S-E

PCMI 5 (page 2), façades N-E et S-O

PCMI 6, vue fictive depuis le S-E du bâtiment intégré dans le paysage

mercredi 1 décembre 2010

Les devis

J'ai lancé ma demande de devis avec les premiers plans que j'ai faits.
J'attends de voir...

J'ai consulté une société qui fait des maisons ossatures bois en leur demandant un devis hors d'air hors d'eau, deux électriciens, des menuisiers pour les portes et fenêtres, un gars pour toutes les cloisons en placostyl, une société pour la toiture végétale.
Je me doute que ce sera trop cher, mais au moins je saurai combien je gagne à le faire moi-même...

mercredi 3 novembre 2010

Le rendez-vous avec les bâtiments de France

Une seul mot à dire : les doigts dans le nez !

J'ai passé la nuit à préparer le dossier moi-même car nous avons décidé de ne pas faire appel à la société qu'on avait choisi initialement (voir message "C'est moi l'architecte finalement").

Trente pages en couleur, reliées. Des vues 3D de tous les angles. Le plan de masse. Des photos.
J'ai tout réalisé sous Google Sketchup. Parfait pour la recherche sur ce type de projet.



J'ai terminé vers 7h du matin. Le rendez-vous est à 10h30.
Petit déjeuner.
Je dormirai dans la voiture, ma femme va conduire.

Arrivés là-bas, je m'endors à moitié sur le fauteuil de la salle d'attente. Je ne dois pas avoir l'air très frais...

L'architecte nous accueille, je lui donne le dossier, fébrile.

Il le feuillette rapidement.

"Parfait !", c'est son verdict.
Nous lui précisons qu'il y aura un toit terrasse probablement végétal.
"C'est encore mieux !", nous confirme celui-ci.

Il nous donne cependant quelques conseils pour l'alignement des fenêtres afin de rendre les façades plus harmonieuses, j'acquiesce car effectivement ce sont de bons conseils.

Nous sommes un peu abasourdis, nous échangeons nos coordonnées, le remercions chaleureusement et sortons de son bureau.
Ça aura duré 5 minutes, montre en main.

Maintenant que j'ai validé l'idée en gros (les volumes, les matériaux, les toitures terrasses végétales) il ne me reste plus qu'à faire les plans détaillés de l'intérieur pour voir exactement  où vont se positionner les portes et fenêtres.

Il me faudra ces plans détaillés pour lancer les demandes de devis et faire le dossier de permis de construire.

Nous rentrons heureux.
Je vais me coucher.

samedi 23 octobre 2010

BoisainBio'z Habitat

En dehors du fait que le nom de cette société est assez imprononçable, nous avons trouvé pas mal d'éléments qui correspondent à nos envies sur leur site web.
Je vais les contacter dès que j'ai des plans à présenter.

Ils font entre autres un système en ossature bois modulaire appelé "Cub's" qui nous a séduit.

 
Des blocs de 3x6m ou 6x6m ou 6x9m qu'on agence comme on veut.

La classe c'est que c'est exactement les proportions des Légo duplo... On va pouvoir faire des essais d'agencement si notre fils nous les prête.

Surtout ils ont une maison d'expo à vendre faite avec ces technologies.

Le bardage en faux-clair-voie nous plaît beaucoup.

vendredi 22 octobre 2010

C'est moi l'architecte finalement

Après une nuit de fermentation de l'idée, nous avons décidé de ne pas continuer avec la personne, "l'architecte", qui devait nous faire notre projet.

Nous avons été très déçus de son attitude envers notre projet et il ne nous paraît pas possible de travailler avec une personne qui n'a aucune méthode et ne travaille pas de façon ordonnée.

De plus il nous a trompés car il n'a fait aucun travail et a essayé de nous faire croire le contraire lors de sa présentation.
Le seul plan qui ressemblait à un plan ne correspondait pas du tout à nos besoins et dans son cartouche figurait encore le nom du client auquel il avait repris ce plan.

Notre projet est fait pour être une seconde peau, un cocon, s'il n'est pas pensé par une personne qui comprend nos besoins et nos goûts, il ne peut pas être adapté à notre mode de vie.

Je ferai donc la conception moi-même. Nous venons d'économiser 6500€.

Je suis informaticien et ancien graphiste, je n'aurai aucun mal à utiliser les logiciels d'architecture. Pour le reste, il va falloir potasser et faire des essais de plans, de formes...

Reste que nous avons rendez-vous chez l'architecte des bâtiments de France dans deux semaines et que nous n'avons rien du tout pour l'instant... Hors de question de reporter ce rendez-vous.

L'architecte que nous avons abandonné prétend qu'il peut me faire des plans pour ce rendez-vous. Je lui ai dit que ce n'était pas la peine, mais il insiste. Il fait ce qu'il veut si ça l'amuse, moi je pars de mon côté sur ma propre version des plans.

Présentation des différents projets par l'architecte

Catastrophe...
Ce soir, après la signature du compromis, "l'architecte" nous a présenté ses trois pistes de travail pour la maison.

- La première consistait en 3 photos pompées sur le net, même pas de lui, et imprimées sur une imprimante jet d'encre avec les buses bouchées...
- La deuxième, un plan pompé également sur le net, pixelisé et ne correspondant pas à nos besoins.
- La troisième, un plan qui ressemblait plus à nos besoins, mais très mal agencé et surtout avec encore le nom du client duquel il avait pompé le plan dans le cartouche avec à peine quelques modifications.
D'ailleurs, client d'un collègue qu'il avait quand il n'était pas encore à son compte, donc il a également piqué le plan à son ancienne boîte au passage.

Heureusement nous n'avons encore rien payé. Et nous allons nous arrêter là avec ce monsieur.

Signature du compromis pour le terrain

Nous avons signé le compromis ce soir.
Un gros compromis de 30 pages, mais au moins tout est détaillé, jusqu'à l'étude de présence d'amiante et les risques géologiques...
Prochaine étape, la signature définitive.
Entre temps, nous avons besoin du permis de construire, du prêt et du bornage car ce terrain n'est pas encore délimité définitivement. Nous avons signé le compromis en fonction d'un document de travail du géomètre qui doit faire une déclaration préalable de séparation. Le terrain est une partie du terrain du vendeur.
Nous avons signé en présence du notaire du vendeur et du nôtre par sécurité et nous avons bien fait car ils ont eu quelques ajustements à faire sur le compromis dont j'aurai été bien incapable...

vendredi 15 octobre 2010

Prise du rendez-vous avec l'architecte des bâtiment de France

Notre terrain se trouvant dans le rayon de 500 mètres autour d'un bâtiment historique (L'église de Guibray), notre dossier de permis de construire devra être validé par l'architecte des bâtiments de France.

Nous avons donc pris rendez-vous avec notre chargé de conception pour aller présenter notre dossier et voir si l'architecte des bâtiments de France a déjà à ce stade du projet des remarques ou des conseils à nous donner.

L'enjeu est important car, paraît-il, un dossier qui a été correctement présenté lors de ce rendez-vous informel (il n'est pas obligatoire, mais très très conseillé) passerait mieux à la validation finale lors du dépôt définitif du permis.

Cela peut permettre de diminuer les échanges et les modifications nécessaires, et donc le temps de traitement du dossier de permis de construire.

Il ne faut donc négliger ce premier rendez-vous.

On nous a bien mis en garde par rapport à la difficulté de faire passer un dossier et surtout sur le fait que l'architecte des bâtiments de France a toujours le dernier mot sur le dossier.

C'est notre premier examen à passer pour ce projet. Nous saurons alors si notre rêve est réalisable ou non. Un peu stressés oui... J'avoue.

mardi 5 octobre 2010

Nous avons trouvé LE terrain !

À force de recherches, on passe des fois devant les évidences. Une pancarte de terrain à vendre nous avait échappée dans Falaise.
Heureusement une amie qui a l'œil nous l'a indiquée.
Nous avons pris rendez-vous avec le vendeur et visité le terrain.
1300m² en ville, clos de murs, arborés (on va même être obligé d'en couper un peu), plat, ne donnant pas sur la rue, dans un quartier en plein essor... LE terrain.

Il suffisait d'attendre.

Il est cher, mais ça en vaut la peine.

Il était vendu en deux parcelles, nous aurions pu en acheter qu'une seule. Mais la perspective de vivre sur 700m² et d'avoir un pavillon Phoenix construit juste sous notre nez dans l'autre parcelle a eu raison de nous.

Maintenant il faut refaire le budget en fonction mais on va y gagner à terme en qualité de vie et ne pas avoir à prendre la voiture pour conduire les enfants dans leurs diverses activités sera certainement un plus.

vendredi 6 août 2010

Le financement initial du projet

Pour notre projet, nous comptons sur le budget suivant :

- 45.000,00€ de terrain
- 4.500,00€ de notaire (ce sera moins, là j'ai compté 10%, c'est plutôt 7%)
- 2.000,00€ de connexion aux réseaux (sur le terrain en vue, c'est déjà viabilisé, mais les réseaux arrivent à l'entrée de la parcelle)
- 150.000,00€ pour la maison

Total : 201.500,00€

Nous avons déjà un apport de 50.000,00€, il reste donc environ 150.000,00€ à emprunter.
Sur cette somme à emprunter, nous avons droit au prêt à taux zéro, pour une somme de 32.500,00€ et un prêt spécial enseignants de 30.000,00€ à zéro pour-cent. Mais il faut qu'on vérifie si nous sommes bien éligibles pour ce dernier car il est réservé aux enseignants dans leur première année d'installation.
Le reste pourra être un prêt classique ou PAS (Prêt Accession Sociale) auquel nous sommes également éligibles.

vendredi 2 juillet 2010

Le choix du terrain

Après avoir fait le tour des mairies, des notaires et des agences immobilières, nous avons visité quelques terrains, mais rien de passionnant.
Tous ont au moins un gros défaut.
Entre le terrain inondable, celui au bord de la grande route, celui avec le poteau électrique en plein milieu, celui de 500m² en lotissement, celui sans un arbre ou encore avec une pente de 15%, nous avons besoin de chercher encore...

Nous avons cependant pris contact avec un monsieur qui crée un petit lotissement de 5 pavillons à 4km de Falaise.
Il reste un terrain de 2700m² dont 1000m² constructibles.
Il sera viabilisé car en lotissement et est à 45000€.
Il est en pente, mais donne sur un bois avec un petit ruisseau et très au calme.
Si nous ne trouvons rien de mieux, ce sera celui-là.

J'ai fait voir le terrain à l'architecte pour qu'il commence à réfléchir à l'intégration de la maison. Il est en effet nécessaire d'avoir le terrain avant car c'est celui-ci qui détermine les choix de formes de la maison et l'intégration paysagère en respectant la végétation existante. C'est en tout cas sa façon de travailler et elle me semble adaptée au côté écolo de notre projet.

En attendant, nous partons en Espagne pour un mois histoire de souffler.
On verra bien au retour. Ce dernier terrain est réservé (juste en parole, mais j'ai confiance), on ne va pas le perdre.

On reprendra nos recherches en rentrant d'autant plus que nous avons écumé tous les terrains à vendre du coin. Il faut attendre que de nouveaux biens sortent sur le marché.

samedi 15 mai 2010

Le choix d'un architecte

Nous n'avions pas d'idée précise de ce que nous voulions comme maison.
Pourquoi ? Car nous nous sommes simplement empêché de penser aux solutions avant de penser aux besoins.

Il faut savoir que dans la vie, mon métier est d'être chef de projet. C'est dans le domaine de l'informatique, mais cela ne change pas grand chose. Un chef de projet travaille de la même façon dans tous les métiers. Et puis la construction a beaucoup de points communs avec l'informatique. Il y a des outils, des contraintes, il faut du temps, de l'argent, de la main d’œuvre, il faut respecter des règles et des normes, ils faut vérifier la qualité du travail, respecter des délais, tenir des plannings... Bref, en dehors du fait que le bâtiment est une chose bien concrète à côté d'un programme informatique, les tâches du chef de projet sont assez similaires.

C'est dans cette idée que nous avons décidé de débuter le projet de la maison de la même façon qu'il faut commencer un projet informatique. La seule différence étant que cette fois, je suis le client. J'ai donc décidé de faire ce que j'aimerais que mes client fassent : commencer par exprimer leurs besoins et leurs goûts avant de demander la mise en œuvre de ce qu'ils croient être des solutions à des besoins qu'ils n'ont en général même pas...

Nous avons donc commencé par fouiller le net pour trouver des ambiances ou des textures car nous n'avions qu'une vague liste de nos besoins pour cette maison mais aucune idée de nos goûts.

Nous avons donc vu ce qui se faisait et après avoir éliminé les chalets de montagne, les villas de 500m² en acier et béton à la mer et les pavillons de lotissement en crépi sur carton, nous avons trouvé un croquis sur un site qui nous a beaucoup plu ainsi qu'une photo d'une réalisation dont le bardage nous a beaucoup séduit.

Nous étions déjà depuis quelques temps sur un projet de maison bois, mais cela nous l'a confirmé. Cependant aucune idée pour le moment de la technologie, ossature bois, béton cellulaire, agglo, poteau poutres et briques de chanvre ? La seule orientation était d'avoir une maison économique à la construction et par la suite dans l'entretien et sa consommation d’énergie et de viser une conception la plus écologique possible en fonction de nos moyens.

Nous nous étions fixé un budget de 150000€ pour la construction et 45000€ pour le terrain.

Nous avons donc contacté la société qui avait dessiné ce croquis et nous avons eu un premier rendez-vous avec un chargé de conception (pas architecte, la nuance est importante car pas besoin d'architecte pour moins de 170m²).

Après lui avoir exposé nos envies, notre façon de vivre et notre vision du déroulement du projet (en termes de méthode surtout), celui-ci nous a présenté la façon dont il voyait notre projet.
Cela semblait plutôt correspondre.

Nous avons beaucoup insisté sur le fait que nous ne lui donnerions aucune idée de forme, de couleur, de texture. Nous lui exposerions uniquement nos besoins et nos goûts sous forme d'un document texte. Charge à lui ensuite de nous proposer des solutions qui répondent à ces besoins et qui tiennent compte de nos sensibilités esthétiques mais aussi de notre façon de vivre.
Nous lui avons même fait visiter toute notre maison actuelle en expliquant pour chaque pièce les avantages et les inconvénients que nous leur trouvions au quotidien.

Bref, nous lui avons donné carte blanche.

Nous nous sommes donc mis en quête d'un terrain, de préférence hors lotissement, d'une surface d'au moins 1000m², pas trop loin de Falaise où nos enfants sont scolarisés et où nous nous plaisons beaucoup et surtout dans notre budget.

samedi 1 mai 2010

Début du projet

Nous vivons depuis plusieurs années dans une maison en location d'une petite ville de Normandie, et l'envie a grandi rapidement de posséder notre propre maison.
Pour diverses raisons, nous nous sommes tournés vers les maisons bois. En tout cas au début ce qui nous séduisait était le bardage extérieur bois.

Je vais donc vous raconter dans ce blog toutes nos aventures et les obstacles que nous ne manquerons pas de rencontrer d'ici la fin du projet.

Je vous présenterai aussi nos choix techniques et je vous expliquerai pourquoi nous les avons faits. Nous reviendrons sur ces choix après quelques temps de vie dans la maison, on verra s'ils étaient les bons.

J'ai personnellement consulté de nombreux blogs de construction (je ferai une liste des sites qui m'ont aidé), souvent en auto-construction, et tous m'ont apporté beaucoup d'informations. J'espère que mon blog sera une ressource de plus pour les courageux qui veulent se lancer dans ce type de projet.

Bonne lecture !
Nicolas.